Centenaire Caudron 2009 en Baie de Somme

en souvenir de Gaston & René

Bessie Coleman

Bessie Coleman (1892-1926), première aviatrice afro-américaine
Texas, fin du 19e siècle : une petite fille aux pieds nus travaille dans les champs de coton. Elle entrera dans la légende en bravant toutes les discriminations pour devenir la première aviatrice afro-américaine.

Doublement handicapée par sa négritude et sa féminité, Bessie ne trouve aucune école de pilotage prête à l’accepter. Personne aux Etats-Unis ne veut lui accorder la moindre chance.
En novembre 1919, à vingt-sept ans, Bessie Coleman part pour la France.
Elle étudie à l’école d’aviation des frères Caudron, au Crotoy, dans la Somme . Elle acquiert très rapidement un excellent niveau, aux commandes d’un avion français, le Nieuport 82. En seulement sept mois, elle passe tous les examens prévus normalement sur dix.
Bessie Coleman devient le premier citoyen des Etats-Unis d’Amérique à être diplômée de la prestigieuse Fédération Aéronautique Internationale. Elle est également la seule femme reçue sur soixante-deux candidates inscrites durant la même période. Sa licence lui est décernée le 15 juin 1921, elle a vingt-neuf ans. Bessie continue à s’entraîner en France pendant trois mois avant de repartir à New York le seize septembre 1921.

Après s’être spécialisée dans la voltige aérienne, « l’ange noir » participe à de multiples shows aériens pour financier son école d’aviation. Devenue une icône dans la communauté noire américaine, elle impose la mixité raciale dans les tribunes. Bessie Coleman trouvera la mort lors d’un meeting aérien en 1926, à 34 ans.

Article de Presse

Comments are closed.